C’est au petit matin du 31 juillet dernier que 3 embarcations attendaient les 10 participants de notre équipe pour une tournée de 4 heures à la recherche de la faune lacustre du Lac Sauvage. Accompagnés par notre jeune guide Antoine Boucher, bachelier en études de l’environnement de l’Université de Sherbrooke et employé de la CRE pour cette mission, nous sommes équipés d’une caméra, de 2 râteaux, d’un aquascope ainsi que d’un remarquable document d’identification des aquatiques indigènes. C’est dans un esprit de recherche et de bonne humeur que nous partons pour notre tournée.
En cours de route, nous identifions au total 15 plantes dont voici les noms :
• Brasénie de Schreber • Potamot (groupe 4)
• Callitrichoide • Prêle
• Ériocaulon septangulaire • Rubanier
• Isoète • Sagittaire (groupe 1)
• Myriophylle grêle (à ne pas confondre avec le myriophylle à épi) • Typhacée (quenouille)
• Nénuphar à fleurs panachées • Utriculaire (groupe 1)
• Pontédérie à feuilles en cœur • Utriculaire (groupe 3)
• Potamot (groupe 1)

 

Les espèces les plus fréquentes au Lac Sauvage sont les brasénies de Schreber, les ériocaulons et les rubaniers. Selon notre guide, le Lac Sauvage serait jeune, en santé et habité par une variété limitée de
plantes. Il doit cependant faire l’objet d’un suivi annuel constant.

En terminant, si la curiosité vous pique, consultez le guide d’identification illustré qui a été remis à l’APELS et… peut­être tentez de mémoriser la liste de nos plantes pour qu’elles aient une 2ème vie dans votre mémoire!

C’est ce que les participants dont voici les noms ont fait avec un pur plaisir, à savoir :

Nicole Boulianne, Nicole Cormier, Danielle Le Roux, Murielle Richard, Yves­Alain Hemon, Nicole Trudel ainsi que nos 3 capitaines: Denise McCabe, Maurice Cormier ET Sylvain Grand’Maison.

Allez, bonne exploration à tous!

Nicole Trudel